Références (adresses) absolues et relatives


La notion de cellule représente la base même d'un tableur tel qu'Excel. La force d'un tableur est la possibilité de faire référence à une cellule particulière (A) dans une autre cellule (B). Cette référence peut servir à afficher dans la cellule (B) la même valeur que la cellule (A) mais le plus souvent, la référence est utilisée dans une formule. Le principe peut paraître un peu abstrait mais les exemples qui suivent vous permettront d'y voir plus clair.

Exemple d'utilisation des adresses des cellules dans une formule ExcelExemple d'utilisation des adresses des cellules dans une formule Excel.

Ces adresses de cellules peuvent être relatives, absolues ou mixtes. Une grande partie des utilisateurs préfèrent éviter la complexité et se satisfassent avec les adresses relatives (comme "A2"). Mais c'est bien dommage car l'utilité des adresses absolues (et mixtes) est indéniable, notamment lors d'un travail avec plus grandes plages de formules ou lorsque l'on copie souvent des formules d'une cellule à l'autre.

Les adresses (références) relatives dans Excel

Les adresses relatives ne contiennent pas de signe "$" (comme "C21"). Le fait d'être relative a pour conséquence que lorsque vous copiez cette adresse, elle s'adapte automatiquement. Si vous copiez la formule de l'exemple ("=A1+B1") de la cellule "C1" dans la cellule "C2", la formule s'adaptera en "=A2+B2". Et les colonnes s'adaptent automatiquement aussi. Ainsi, si vous copiez la formule "=A1+B1" de la cellule "C1" dans la cellule "D2", la formule changera en "=B2+C2".

Les adresses (références) absolues dans Excel

Les adresses absolues contiennent le signe "$" devant la colonne et devant la ligne (comme "$C$21"). Si vous copiez une adresse absolues à un autre endroit dans la feuille, cette adresse ne s'adaptera pas. Ainsi, si vous copiez la formule "=$A$1+$B$1" de la cellule "C1" dans la cellule "C2", elle restera, tout comme son résultat, la même: "=$A$1+$B$1".

Les adresses (références) mixtes dans Excel

Les adresses mixtes combinent les deux propriétés précédentes. C'est la partie de la formule précédée par le "$" qui sera la partie absolue. Vous pouvez donc avoir une adresse avec la colonne absolue et la ligne relative (comme "$C21") ou une adresse avec la colonne relative et la ligne absolue (comme "C$21").

  • la formule "=$A1+$B1" copiée de "C1" en "C2" donnera: "=$A2+$B2" (les lignes sont adaptées)
  • la formule "=A$1+B$1" copiée de "C1" en "C2" donnera: "=A$1+B$1" (les lignes ne s'adaptent pas)
  • la formule "=$A1+$B1" copiée de "C1" en "D2" donnera: "=$A2+$B2" (les lignes sont adaptées, les colonnes restent les mêmes)
  • la formule "=A$1+B$1" copiée de "C1" en "D2" donnera: "=B$1+C$1" (les lignes ne s'adaptent pas, les colonnes s'adaptent)

Les adresses dans Excel: exemple en ligne

Après la théorie, voici un exemple en ligne où vous pouvez tester vous-mêmes les différentes possibilités. Pour voir la barre de formule, téléchargez le fichier et ouvrez-le dans l'Excel sur votre ordinateur.

Astuce: pour ne pas devoir vous "amuser" en tapant les "$", il y a un raccourci clavier pour changer le type de l'adresse: la touche "F4". Dans la Barre de formule, vous cliquez sur l'adresse que vous voulez modifier et vous appuyez une ou plusieurs fois sur la touche "F4". Cette touche fait la boucle entre les 4 possibilités. Pour voir d'autres raccourcis clavier utiles dans Excel…

Pour aller plus loin

Maintenant que vous maîtrisez la notion des adresses relatives et absolues dans Excel, place à la pratique. Et par où commencer? Je vous propose la liste de toutes les fonctions disponibles dans Excel. Vous devriez y trouver de l'inspiration…

13 0


Partagez cette page...
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on RedditShare on TumblrDigg thisEmail this to someone

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.